G.A.S.T.O.N., c’est l’histoire d’un voyage avec la musique comme bagage.

Une rêverie qui se raconte faite pour tous ceux que l’on rencontre.

Neuf musiciens qui prennent vie au fil d’un crayon qui s’enfuit.

Qu’il s’agisse d’un swing endiablé ou d’un rock n’roll déchaîné,

D’une valse mélodieuse ou d’une cumbia généreuse,

On est emporté par l’histoire de ces personnages notoires,

Véritable trombinoscope d’un narrateur philanthrope.

A l’heure d’une civilisation en manque d’imagination,

D’une culture lisse dont on se lasse, fort uniforme, factice, hélas !

Dans une rue désaccordée,

C’est la zizanie qui s’efface,

Sur une scène surannée,

C’est la poésie qui prend place.

Venez prendre la mesure

De cette incroyable aventure !

Def--4

« Si vous faîtes partie des chanceux
Qui tombent au détour d’un été
Sur des personnages exaltés
À l’enthousiasme contagieux

Alors vous croisez le Gaston
Ce colporteur d’histoires de vie
Et pour vous en donner l’envie
V’là le premier … V’là le Breton ! »

Def--2

« On ne peut s’y attendre , ne connaissant pas
Le maudit caractère et l’aisance aux abords
Si ce n’est pas un tendre , son son met d’accord
C’est John Mc Feller que je vous présente là ! »

 Def--5 

« On ne croise pas Gwenguy Maindale, on l’entend !
On entend au loin les cymbales , le guiro
On entend le son infernal , des bongos
Mais si on veut Gwenguy Maindale, on l’attend !!! »

Def--7

« Joao Carlo Elano Pereira
Est de ceux qui nous émerveillent
Par leur génie, par leur talent
De sa trompette joyeusement
Il savait charmer le soleil. »

Def--6

« Quand Victor Pecciani nous apporte le son
Il fait écarquiller les yeux de l’assemblée
Vous en faites partie ? C’est pour tirer leçon
De ses notes imprégnées de virtuosité. »

Def--8

« Si t as besoin d’un quelque chose
Si t’as l’humeur des plus aigries
Enlève moi donc ce teint morose
Va faire un tour chez Weshguigui !

Si t’as de l’amertume en trop
Et le sourire qui dépérit
Quitte à en devenir accroc
Prends rendez-vous chez Weshguigui ! »

Def--3

« Ulrich Rockhegen !
Une große frappe, une fichue dégaine !
Un homme avisé, que dis-je un devin !
Je l’ai rencontré dans son cher Berlin,
Deux trois petits schnaps et ils nous emmènent ! »

Def--24

« Voici venir Maurice, Le Maurice Vauléon !
Que les dubitatifs au abords circonspects,
Se rendent à Paris car en toute saison,
On peut jouir du doux chant de sa boîte à soufflet ! »

Def-

« V’la ti pas not’Gaston, qui pointe le bout d’son nez
Fallait bien qu’ça arrive, forcément en dernier
Il me dira comme ça, le meilleur pour la fin
Je lui répondrais « Oui », mais de mon air mesquin ! »
L’Breton.